Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 20:42

 

http://www.azurever.com/italie/images/images-mags/milan/mode-via-spiga.jpgAprès  le mariage tumultueux de Luigi et de Valentino, l’excentrique créateur du monde de la mode à Milan, Bérangère décide de prendre une semaine de vacances dans cette ville mythique. Elle adore le bling bling et le glamour. Pourquoi ne pas profiter de cette chance pour dénicher des escarpins nouveaux et quelques bricoles nécessaires à l’exercice de ses fonctions à la TEF.  Apprenant la nouvelle, Alex, un hot dog à la main, fait la gueule derrière son PC. Déjà que  son Jean Bon lui en fait voir de toutes les couleurs, voilà que Bérangère prend ses aises pendant que lui, le consciencieux, doit se taper tous les contrats urgents de la TEF.  Heureusement, un cachet substantiel ajouté à sa peine, lui permet de faire passer l’amère  pilule imposée. Son hibou intérieur, lui dit qu’on abuse d’un bon gars et de hululer face à cette injustice. La moutarde de son hot dog lui monte au nez, c’en est trop ! Il lance à Bérangère,

-          Ne te gène pas Bérangère. Ramasse le gâteau pendant qu’on se bat sur tous les fronts merdiques de cette planète. Espèce de gonzesse à talon hauts avec un sac à Malice à l’épaule ! Voilà. Une précieuse ridicule. C’est ça ! Tu es une précieuse ridicule. Je laisse sortir mon chat du sac. J’en ai assez ! Pacha me donne, que dis-je, m’ordonne les pires missions avec un obstacle de taille, Jean Bon, et à toi, la permission des vacances. Je hurle. C’est pas juste !

-          Mais qu’est-ce qui te prend Alex ? Tu sais très bien que ma méthode de travail a toujours été liée au plaisir avant tout. C’est en vacances que j’opère mes plus grands exploits. Pour l’injustice, tu repasseras, hein ? Pacha te paie trois fois plus que nous parce qu’on t’a adjoint le Jean Bon du ministre. Pourtant Malice ne me rapporte aucun euro en plus. Puis entre toi et moi, Malice c’est du sport extrême !

Là, c’est Angélique qui calme le jeu.

-          Youou… je vous entends. Je vous vois. On dirait deux bébés tigrons se sautant aux oreilles chacun leur tour. Je vous propose une solution amicale. Pourquoi ne ferions-nous pas une escale à Tahiti tous les trois dès la semaine prochaine. On pourrait se détendre un peu et profiter ensemble d’une semaine au paradis.  Pour Alex, je suis certaine que de jolies vahinés sauront le calmer. Il en a grandement besoin, je dirais.

 

http://polynesiefrancaise.free.fr/images/ph2_140.jpg-          Top là ! Marché conclu, s’écrie Alex qui se voyait déjà une vahiné à son  bras, un collier de fleurs au cou et un ananas au rhum dans une main.

-          Bon pour moi aussi Angélique. Tu t’occupes des réservations. Je t’avertis, je ne couche que dans un cinq étoiles. Pas moins ! J’ai des limites quand même.

-          Bien reçu, répond Angélique. C’était inutile de le préciser. 

Le calme revenu, Bérangère ramasse Malice, le fourre au fond de sa Gucci qui commence à prendre de l’âge. Elle trouvera une boutique pour acheter le fameux sac exclusif de chez Leonardo Il Genio, le superbe Cleppata Rosso-Fucsia. Elle regarde une dernière fois sur son I Pad, le sac virtuel est sous ses yeux. Il sera à elle pour 2000 euros et quelques poussières. Malice sera aux anges  dans ce sac fabriqué avec des peaux exotiques. 

À la fin du jour, elle s’aperçoit que plus rien n’entre dans sa valise. Avec regret, elle décide de reprendre la direction de Montréal pour se remettre au travail. De sa chambre d’hôtel, elle réserve pour le lendemain, un billet d’avion à l’aéroport Malpensa de Milan. Malice s’endort dans son lit à ses côtés. Au petit matin, Bérangère boucle ses bagages, descend prendre le petit déjeuner de l’hôtel puis demande qu’on lui appelle un taxi.

-          La seniora sa va you , por favor ? Excusaté, Gino no parla http://www.airportdesk.fr/images/airports/MXP.jpgamericano.

-          Pas de problème. Direction Aéroport Malpensa, s’il vous plaît !

Bien sûr,  no parla americano, le voyage se fit en silence. Bérangère en est satisfaite et Malice en profite pour roupiller en rêvant de souris blanches.

Aéroport Milan- Malpensa

Arrivés à l’aéroport de Malpensa, le conducteur du taxi se gare près de l’espace piétonnier pour descendre sa cliente et ses bagages qu’il dépose dans un chariot. Elle paie la course et replace sur son épaule sa belle Cleopatra- Rosso-Fucsia d’où sort la jolie  tête de Malice. La couleur lui va comme un gant.  À la billetterie, elle attend en ligne. Devant elle, deux Albanais aux allures louches discutent à voix basse. Parlent’ ils le russe ? Non. Elle croit reconnaître les sons de la Moldavie. Si on peut dire, ces deux-là, ont vraiment une mine patibulaire et pas à peu près. Malice s’agite au fond de sa Cleopatra. Il sort les moustaches pour attirer l’attention de sa partenaire d’enquête en lançant des psh, pshh…. Sors l’oignon ! Sors l’oignon ! C’est urgent. Tu ne sens pas l’odeur de la chair fraîche ? Ces voyageurs ne sont pas nets. Accélère Bérangère. Ils vont nous échapper.

http://www.exotic-express.fr/img/cms/montre-style-retro-karakoram-1.jpgUn rapide coup d’œil sur l’oignon pointé vers les deux Bulgares, Roumains ou Albanais fit dresser les cheveux de Bérangère qui sortait à peine de chez le coiffeur de l’hôtel. Ses boucles fines se transforment en porc-épic. «  Oh my goodness !  On a du gros boulot devant nous. Changement de direction mon Malice. Là où ils vont, nous allons. Quelles sales tronches ils ont ses deux diables incarnés ! Je suis renversée par la gravité de la situation. Quel horreur ! »

 

À suivre

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Bien dit jill-bill. Une sale histoire. bon WE !
Répondre
J
An non pas net Marie-Louve et j'ai lu la suite.... Bises de jill, amitiés à Aganticus... JB
Répondre
A
<br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
M
Pour les hauts ferrets !!! Quel chanteur bien chaussé. Une attend l'autre avec toi... :-))
Répondre
A
<br /> <br /> Lire entre les lignes permet de mériter les non-dits...<br /> <br /> <br /> <br />
V
Ici, les beignes, ce sont les policiers qui les mangent. Over-Blog doit avoir sa police. Bon et chaud vendredi pour tous.
Répondre
A
Décidément
Répondre

Présentation

  • : Marcus Santner
  • : La fée Lée qui s'est penchée sur mon berceau avait un lumbago carabiné mais elle m'a appris que même n'étant pas le meilleur, on peut sourire du pire.Ainsi, l'humour des mots m'a pris très jeune et ne m'a jamais lâché.Pourvou qué ça doure.
  • Contact

Recherche

Liens