Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 21:55

Nous en étions restés au grand baptême de l'équipée sauvage par le grand shaman Marabout-Bout-De-Ficelle, mais l'aventure à Tashunka n'était pas terminée.

Notre sorcier se sentant un peu flagada tsoin tsoin après sa séance de spiritisme of St Louis, où il s'est quand même bien sucré (4 € par tête), il envoie quelques nuages de fumée pour demander à Lune d'argent de venir nous chercher. Mais comme la belle enfant tardait un peu, il a envoyé quelques nuages de plus grâce à son calumet sans qu'on ne puisse piper mot...

Oui mais…

Dans la bouffarde, il ne devait pas y avoir que du foin de nos prairies car au bout de trois minutes ses yeux sont devenus tout jaunes, puis anthracite, puis carrément arc en ciel ; il a commencé à décoller du sol et, à trente centimètres de la terre nourricière, il se met à gueuler:

-        Ya kounta para para toula la itou !  ce qui veut dire en Mohawk méridional :

-        Mon percepteur est un fils de pute !

Bon… ben, ça c'était dit, et comme nous sommes tous globalement d'accord, personne n'insiste ; puis, afin de briser un silence insoutenable, Darling, Ma-sœur-qui-n'hésite-et-raffute, l'experte en science friction, lui susurre :

-        O, grand shaman, de la haut, peux-tu voir si cheval de fer repartir vers grandes prairies du nord ?

-         Non ! Moi pas voir mais Ya kounta para para toula la itou ! 

Bon… on a compris : il aime pas bien quand le fisc lui tire du fric mais on va pas y passer le week-end dessus, non ?

-        Autrement, grand Marabout-Bout-De-Ficelle, est-ce qu'il va faire beau demain ? interroge Courtecuisse qui a toujours le mot pour rire

-        Hug, grand soleil briller si ciel pas bouché par nuages tristes, mais Ya kounta para….

-        para toula la itou ! Termine en chœur la bande et cet aveu fraternel crié a pour effet de faire retomber notre shaman sur la terre de ses ancêtres.

-        Qui suis-je ? A quoi joue-je ? D’où viens-je ? Dans quel état j'erre ? A quoi sers-je ? Il secoue sa pauvre tête de sorcier d'occasion, Ah oui, moi y être : vous groupetto de voyageurs sans poneys vouloir monter dans cheval de fer abandonné par les braves de la CGT… Moi, avoir peut-être solution mais couter 55 € Hors taxe,

-        Dis toujours, s'impatiente Courtecuisse

-        Vous prendre cheval de fer lundi prochain ! Comme paiement, on a juste entendu un sifflement et un tomawak made in china est venu se planter dans le mat central du tipi :

-        Shaman de mes fesses, t'as rien d'autre que ce genre de conneries pour nous distraire ? Le ton employé par ma moitié et demi semble sans appel, c'est un ton de tonton qui vient de manger du thon et en thon, ma gro… ma femme en connait des kilos… et elle est pas du genre à diéser.

-        Moi vous présenter maintenant membre de notre tribu aux noms rigolos, vous venir, dit-il en enroulant son bras au dessus de son scalp d'un geste qui veut bien dire qu'il faut le suivre. Puis nous allons passer en revue tous ces braves gens qui attendent en file indienne…

-        Lui, Chante-sous-l'orage, surnommé Gene-Kelly

-        Lui Figure-noire, notre armurier, qui répare les bâtons de feu bouchés…

-        Lui Petit-Poney-Têtu qu'on appelle aussi Bougre-d'Ane

-        Voici Main-Rapide heu… au fait, vérifiez qu'il ne vous manque rien dans vos poches

-        Lui, c'est Deux-Jambes, plus jeune on l'appelait Trois-Jambes

-        Ah, lui Ours-Marrant mais notre sage le surnomme Fais-Gaffe-A-L'Eau-Qui-Dort

-        Lui Al-Ca-Poney, être l'ennemi craché d'Elliot Ness, lui toujours crier : Ya kounta para para toula la itou ! 

-        Voici Cheval-Fou qu'on appelle aussi Ferrari

-        Lui Ours-Mal-Léché qui a épousé Langue-De-Miel et depuis, ça va mieux

-        Lui Roc-Haut-Six-Fredies ou DC10

-        Ah ? et d’où vient son surnom de DC10 demande-je intrigué

-        Hug : DC10 avoir réacteur dans la queue, lui aussi…

-        Lui Re-Président, lui avoir gagné deux fois la  baraque aux Bahamas…

-        Lui Crotale-Muet ou Sonnette-En-Panne

-        Et toi, lui demande le Baron, c'est quoi ton surnom ?

-        Mon surnom être Marabout-Bout-De-Ficelle…

-        Bon OK, on le sait ça, mais ton vrai nom, alors ? insiste, finaud, le Baron,

-        Heu… Charles Hattan

Comprenant qu'on s'est quand même un peu fais rouler dans la farine, Djostette et ma libellule se sont mise sur le pied de guerre: elles l'ont choppé par les plumes, puis l'ont mis à poil et l'ont roulé dans un duvet après l'avoir enduit de pili-pili du Gardon : paraît que c'est une coutume de là bas… Inutile de vous préciser qu'elles lui ont rasé l'attribut à notre déplumé ; mais elles auraient dû se méfier car, comme dit leur proverbe, "Indien vaut mieux que deux Kiowas" car nous nous sommes retrouvés avec une bande féroce qui voulait notre scalp.

Nous n'avons pas demandé notre reste et pour partir, nous n'avons eu juste qu'à suivre les flèches…

Mais comme les conducteurs du TGV prolongeaient leur grève, nous somme retournés dormir du sommeil du très juste dans nos tipi d'hôtes.

Qu'allais-je faire de ces gens aussi désœuvrés ?

Vous le saurez au prochain numéro si vous n'êtes pas exténués de lire ce genre de littérature que les puristes appellent : le sourire que l'anal fait bête, en prononçant "la bouche en cul de moule".

Bien sûr.

Si vous voyez ce que je veux dire…

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Eh ben non, j'ai pas rêvé cette fois-là. Tu fais donc de la censure ? Ben voyons, c'est important de voir clair. Je comprends ça beaucoup. Bisous Marcus.
Répondre
A
<br /> <br /> Censure ? Je ne sais même pas comment ça s'écrit...:-)<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
D
Je l'avais lu mais je pense avoir oublié de laisser un commentaire. Le grand Manitou est doué pour les noms de totem. Il a ça de bon. Djozette sera reconnaissante à madame Poissard de sa<br /> collaboration à déplumer ce charlatan à plumes. C'est un bouquet de fleurs à distribuer cette visite chez les usurpateurs de toutes sortes. Et une leçon à donner. Beaucoup de bravo pour toi<br /> Superman littéraire. Tu joues fort. Marie-Louve passe le flambeau à Djozette. C'est la course folle ... Mais elle te le remettra bientôt. Bises du Québec arrivent par les ondes.
Répondre
A
<br /> <br /> Tu n'as pas rêvé mais j'ai enlevé toute la série de commentaires de "jeux de mots laids" pour y voir plus clair.<br /> <br /> <br /> T'aurais-je oté ton commentaire ?<br /> <br /> <br /> Pardon et bises renvoyées<br /> <br /> <br /> <br />
L
Heu, Marcus, "l'anal fait bête" et "la bouche en cul de moule", une espèce de pudibonderie d'un autre âge au premier abord me ferait me ... pincer le nez ... Et pourtant au deuxième abord (qui<br /> arrive très vite), je ris et je me dis : qu'est-ce que c'est bien trouvé ! Mais où vas-tu chercher tout ça, comme on dit !
Répondre
A
<br /> <br /> Ben ça vient tout seul et mon seul mérite est de ne pas trop faire de faute d'orthographe.<br /> <br /> <br /> Merci Papa, merci Maman pour ces gènes rigolards.<br /> <br /> <br /> Et merci à toi d'apprécier.<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
L
Salut Marcus ! Suite et fin de l'épisode Tashunka menées tambours battants ! Les émules de Bérurier ont trouvé à qui parler et que j'aime l'infinie poésie des noms des habitants des plaines<br /> indiennes revisités par tes soins, tagada tsoin tsoin ! Bravo, bizzz !
Répondre
A
<br /> <br /> J'espère que cette suite donnera encore faim et ne sera pas une fin en soi...<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Marcus Santner
  • : La fée Lée qui s'est penchée sur mon berceau avait un lumbago carabiné mais elle m'a appris que même n'étant pas le meilleur, on peut sourire du pire.Ainsi, l'humour des mots m'a pris très jeune et ne m'a jamais lâché.Pourvou qué ça doure.
  • Contact

Recherche

Liens