Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 12:11

http://47.img.v4.skyrock.net/7975/17787975/pics/496037369_small.jpg

L’écran clignote comme s’il lui faisait un clin d’œil. C’est le Pacha qui veut lui parler : « Ma chère Angélique, » dit-il « ta date de naissance indique que le premier décan de ton signe astrologique est géré par la planète http://www.futura-sciences.com/uploads/tx_oxcsfutura/img/mariner_venus.jpgVénus, symbole de l’Amour. Le soleil étant généreux aujourd’hui et ton signe étant d’air frais, je te prédis que tu vas vivre deux journées paradisiaques avec Jonas et You. Ta mission est de trouver le paradis perdu et de rapporter à la TEF des nouvelles croustillantes qui seraient passées inaperçues lors de leur séjour sur Terre. À toi de jouer m’Angélique. Elle communique aussitôt avec Jonas.

-    Ç’est incroyable Jonas ! Le Pacha nous envoie au paradis terrestre. Viens-tu avec moi ? Le temps de me changer et nous partons dans une heure.

-    Je suis prêt. J’arrive chez toi dans dix minutes.

 

Mais quelle mauvaise surprise quand ils arrivent au paradis. Deux hommes complètement nus courent un à la suite de l’autre. Ils s’arrêtent devant eux, leur font des signes et repartent.

 

-    C’est terrible Jonas, nous sommes tombés dans un camp de nudistes. Regarde-toi, tu es nu.http://natu.jgana.fr/images/bd/gd/cara4.jpg

-    Mais toi aussi.

-    Non ! C’est pas vrai ?

-    Héhé ! Oui.

-    Pour eux les seins de femme n’ont pas l’air de les impressionner.

-    Eux non, mais il y a de la cruauté mentale dans tous les seins.

http://sr.photos3.fotosearch.com/bthumb/ITS/ITS328/itf240003.jpg-    Ils en ont vu d’autres, sans doute. Hep Jonas ! C’est pas le temps de prendre mes mensurations.

-    Déjà j’avais peine à me dominer avec ton chandail et tes jeans. Là, tu t’exposes nue sans voile et tu penses que moi je vais pas te toucher ?

-    Profiteur … Tu es trop charmeur.

-    Attention Beauté ! Un serpent rampe non loin de toi. Il va tenter de te charmer.

-    Mais … you qu’on va se cacher ?

-    Cache-toi derrière cet arbre.

-    Et toi, tu vas te cacher où ?

-    En arrière de toi.

-    Mais tu vas dépasser des deux côtés.

-    Mes bras vont te protéger. Je prendrai les coups de langue de vipère s’il le faut.

-    Regarde Jonas, les singes évolués qui s’approchent de nous.

-    Ce doit être une communauté intergénérationnelle, le chainon manquant entre le singe et l’homme. Ils ne sont pas dangereux, ils sont http://img4.catalog.video.msn.com/Image.aspx?uuid=325e05e3-c19c-4bcf-a094-12bdc357981c&w=112&h=63&so=4juste curieux. Regarde, les deux hommes courent encore comme des autruches.

-    On dirait qu’ils se sauvent de nous.

-    Pas du tout. Ils se sauvent du lion.

-    Quel lion ?

-    Celui qui vient vers nous lentement et qui nous examine de ses yeux perçants.

-    Faut-il que nous nous lions à ce lion pour atteindre le paradis ?

-    Grimpe dans cet arbre Angélique. VITE !

-    Arrête de me stresser.

-    Passe la première et ne crie pas. Je vais te pousser vers le haut. Youpelaye ! Un dernier coup de fesses et tu t’accroches à une branche. Puis tu me laisses passer au plus vite.

-    On va faire quoi dans cet arbre ?

-    Tu as réglé la montre du passé pour quelle heure de retour ?

-    Le Pacha m’a offert une extension de temps, 24 heures au paradis.

-    Tu as réservé un hôtel ?

-    J’ai oublié.

-    Tabarschnouk ! On va passer la nuit icitte ?http://images.nationalgeographic.com/wpf/media-live/photos/000/004/cache/african-lion-male_436_600x450.jpg

-    Sur la même branche ?

-    Ben non ! Tu risques de me jeter en bas de la branche pendant la nuit.

-    Je vais faire attention pour ne pas bouger. 

-    Non ! Je ne veux pas.

-    Tu es payé pour être mon garde-du-corps.

-    Et tu vas me chercher une couverture, demande Jonas innocemment ?

-    On va se servir des étoiles pour cette nuit. Ok ?

-    Tu rigoles ?  Pourquoi on saute pas sur un nuage ? Ce serait plus douillet et plus romantique.

-    Hé Jonas … Calme toi ! Le lion revient. Répète après moi : Wouack Wouack. Ça va lui faire peur.

-    Wouack Wouack … Wouack

-    Miaou .. Miaou

-    WOUACK …

 

Le lion s’étonne de ce comportement sauvage mais il ne bouge pas d’un cil. Il pense : « C’est quoi ces affaires-là ? Une nouvelle viande ? La famille Wouack ? Une femme aux cheveux bleus ? Un homme aux cheveux courts ? Ouach ! J’en reviens pas. Ils ne sont pas tellement appétissants. » Tout à coup il voit d’un seul œil You qui remonte dans l’arbre après y avoir été poussé par un oiseau choqué d’héberger un chat dans son nid. Le chat s’assoit sur une branche et l’oiseau fonce sur lui en lui donnant un coup d’aile. You tombe à nouveau sur ses pattes.http://minette13.m.i.pic.centerblog.net/28617475.jpg Le lion l’attrape par la peau du cou. Il veut l’amener à ses lionnes pour savoir si l’une ne serait pas sa maman. Angélique panique et crie YOU…YOU… YOUU ... Jonas descend aussitôt de l’arbre et court après le lion. Réflexion faite, ce dernier ralentit, dépose le chat à ses pieds et s’en va. You a eu peur. Il tremble tant qu’il fait du vent, mais pas un  cri ne sort de sa belle petite gueule. Il retient ses émotions mais au bout de cinq minutes, il se met à pleurer.

 

-    On peut dire que You s’en tire par la peau des dents.

-    Oui ! We l’avons échappé belle aussi.

-    Ben voyons ! Allez, c’est le temps de commencer ma nuit blanche.

 

Le lendemain matin, quand les étoiles se ferment et que le soleil s’allume, ils se réveillent tous les trois. Du haut de la plus haute branche, ils http://dessintraitdunion.net/atelier-en-ligne/wp-content/gallery/nu-dans-arbre/homme-dans-les-branches-5h2.jpgscrutent l’horizon et constatent que la voie est libre.

 

-    J’ai faim Angélique. Qu’est-ce qu’on mange ?

-    Des pommes.

-    Ah oui ?

-    On est bien au paradis terrestre ?

-    Tu veux porter tous les péchés du monde sur ton dos, comme Eve ?

-    Y’a quoi d’autre ?

-    Des ronces et des termites.

-    Ah non ! Je préfère mourir.

-    Les premiers hommes eux en mangeaient pour ne pas mourir.

-    C’était leur choix. Pas le mien.

-    J’ajouterai des herbes pour les épicer.

-    Tu me donnes un coup de cafard. Regarde en arrière de nous, des hommes et des femmes nous envoient la main.

 

La femme qui est enceinte jusqu’aux dents fait trois pas en avant. Les autres la suivent tout en claquant des mains. L’homme le plus costaud s’approche plus près d’eux encore.

 

-    Parlez-vous français ?

-    Oui, sti de tabarcloum ! Oui on parle français. On peut tu avoir des vêtements décents ?

-    Vous êtes les bienvenus en ce paradis perdu d’Eden. Mais désolé, nous http://us.123rf.com/400wm/400/400/claudiodivizia/claudiodivizia0807/claudiodivizia080700166/3343240-feuille-de-vigne.jpgn’avons que ces feuilles de vigne pour vous revêtir. Avez-vous faim ?

-    Ça dépend du menu, répond Angélique en s’habillant.

-    Ça dépend de ce que les hommes rapportent de la chasse. Vous êtes Mademoiselle ?

-    Angélique Angélaste. Et voici mon ami Jonas (à qui elle donne une feuille de vigne pour se vêtir).

-    Je m’appelle Adam et voici ma femme Eve ainsi qu’un fils, quelques géniteurs présentement au repos et trois de mes filles. Voulez-vous coucher avec nous ce soir ?http://us.123rf.com/400wm/400/400/klibbor/klibbor1210/klibbor121000003/15773594-joyeux-homme-et-de-la-femme-en-cours-d-39-execution-vetu-de-feuilles-de-figuier.jpg

-    Avec vos filles ? Certainement ! dit Jonas amusé en regardant l’air outré d’Angélique.

-    Avec toutes ces femmes nues ? Jamais.

-    Arrête Angélique ! T’es pas si prude que ça d’habitude (dit tout bas Jonas).

-    Mais regarde celle qui est à gauche Elle te mange des yeux. Et l’autre à côté se lèche les babines. La dernière à droite est en sueurs et à sa gauche, l’autre te fait des clins d’œil. 

-    Ça mettrait un peu de piquant dans la vie. Non ?

-    Elles sont toutes folles de toi. Non mais, regarde leurs bonhommes. Ils seraient pas mal s’ils étaient plus grands qu’un mètre quarante, mais elles, elles ne dépassent pas un mètre vingt. Ah non, je vais pas les laisser dormir avec toi.

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRklBZp3LpOLtmjn2edzUrpKg4IP3qDWoLYZQLzcVmb_41KhESXbzoxcYYz

Adam attire Jonas à l’écart pour lui montrer un serpent qu’il voudrait tuer. Pendant ce temps, Eve s’assoit sur une bûche à côté de celle d’Angélique.

 

-    Je suis heureuse de vous parler Angélique. Je n’ai personne ici pour me confier. Regardez-moi, j’ai la peau flétrie d’avoir porté trop de grossesses. Je fais deux fois mon âge et je suis la plus âgée. Personne ne peut me comprendre. Avant l’histoire de la pomme, c’était simple, mais depuis que je l’ai croquée, je ne cesse d’enfanter. À coup sur, chaque fois qu’il me baise, pousse en moi un bébé que je mets au monde dans la douleur. Je me sens coupable pour toute ma descendance qui souffre à cause de ma soif de connaissance du bien et du mal. Je n’ai pas eu de mère pour m’apprendre à me défendre contre les hommes. Mon père est mon mari dont je dépends à cause de sa côte. Je n’ai pas eu d’enfance ni d’adolescence. Je suis née femme. Puis, il y a toujours ce http://galerie.alittlemarket.com/galerie/sell/22185/dessin-il-etait-une-fois-sanguine-sur-pap-1104295--once-9b1f0_big.jpgserpent qui me tracasse. Il peut nous détruire par un simple coup de langue. Et tout ça à cause d’une pomme. Ah Seigneur !

-    Quelle poisse ! Cherchez lui une maîtresse.

-    Il y avait Lilith, mais elle l’a quitté car elle ne pouvait plus supporter son autorité. La maudite ! Elle me l’a redonné au bout de quatre ou cinq enfants. Depuis, il se dit trop vieux pour se trouver des maîtresses. Et il est toujours sur mon dos.

-    Prenez des moyens musclés pour l’interdire d’entrée. Plaignez-vous, parlez-lui de femme à homme, de votre fatigue, communiquez. Si ça ne fonctionne pas, essayez  la migraine. Chantez-lui des berceuses pour l’endormir. Endormez vous avant lui. Appelez votre police.

 

Mais la conversation s’interrompt quand Eve se lève et s’excuse car elle est sur le point d’accoucher. Elle promet de revenir après la naissance, mais il est trop tard. L’oignon du passé vibre pour indiquer qu’il ne reste plus qu’une heure avant le retour. Elle passe prendre Jonas qui s’apprête à étrangler le serpent avec une liane et ramasse You couché sur la bûche de Eve. Elle règle la montre et ils quittent à jamais le paradis terrestre perdu. Ils prennent quelques jours de repos à la maison de la mère d’Angélique pendant qu’elle n’y est pas.

 

Di 

http://www.prierenfamille.com/Images/130Adam-Eve2.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Bonjour Jill-Bill. Ce n'est pas au Paradis terrestre qu'on va trouver le Graal de l'humour. Ils ont tout à inventer. Et c'est pas tout. Pour le moment ils n'ont pas l'air trop malheureux, à part<br /> Eve, mais je la comprends. Bisous.<br /> <br /> Bonjour Marie-Louve. Des oignons rings (hihi). Juste voir un rat et on crie toutes les deux. Bisous.<br /> <br /> Bisous et merci à toi Marcus. À bientôt !
Répondre
M
Un paradis infernal pour la pauvre Ève et la pomme d'Adam. Ah misère ! Tout ça à cause d'un dieu qui s'ennuyait tout seul un beau dimanche matin. Il aurait mieux fait de jouer à la pétanque avec<br /> son serpent sous son pommier. Angélique est mal tombée pour un voyage paradisiaque. Pacha l'a mise à dure épreuve. Bravo DI. Quel dommage que nous n'étions pas là avant Ève ! La côte d'Adam aurait<br /> été difficile à remonter. Ha, ha, ha.. et le serpent aurait fini en oignon ring ! Rires.
Répondre
J
Bonjour Di, tous ici... Ah ce retour au paradis m'a bien plu... sourire ! Merci... et bon W-E, bises de JB
Répondre
D
Mais oui, les deux hommes se sauvaient du lion et essayaient de leur faire comprendre par des signes qu'il y avait danger non loin d'eux. :-)
Répondre
D
Un lion est un lion. Il n'est pas méchant sauf s'il a faim et dans ce temps là, ils se nourrissaient à même les animaux de passage. Peut-être même que des hommes leur ont servi de repas. Ils<br /> n'avaient pas d'outils pour se défendre à cette époque. Je suis heureuse de n'être pas née à cette époque.
Répondre

Présentation

  • : Marcus Santner
  • : La fée Lée qui s'est penchée sur mon berceau avait un lumbago carabiné mais elle m'a appris que même n'étant pas le meilleur, on peut sourire du pire.Ainsi, l'humour des mots m'a pris très jeune et ne m'a jamais lâché.Pourvou qué ça doure.
  • Contact

Recherche

Liens