Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 15:32

 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/eb/CGI_Christal.jpg/240px-CGI_Christal.jpg

 

Jonas voit Angélique sortir du 800 Boulevard Lévesque, où elle avait une rencontre avec le Pacha, Alexandre, Fifi et Bérangère. Il avance la voiture près de la chaîne de trottoir contourne l’auto pour se rendre du côté du passager afin de lui ouvrir la porte. Pendant ce temps, un homme se stationne à l’arrière et frappe le coffre de sa voiture. Jonas s’avance vers lui pour discuter mais quand il l’aperçoit, le bonhomme s’enfuit plus vite qu’une lapine qui ne veut plus de pine. Il arrête un taxi, prend place à l’intérieur et aussitôt le taxi disparait en faisant crisser les pneus. Jonas court mais le perd de vue au coin d’une rue. 

Angélique l’attend dans la voiture en examinant l’oignon du passé que le Pacha leur a remis.

Elle se met à rire en pensant à Alexandre qui est payé en double pour supporter le gros Jean Bon. Non seulement ce Jean Bon blesse la vue de par son accoutrement et son comportement étrange, mais il s’empire quand il bouge. Ses mouvements libèrent de son corps des odeurs nauséabondes qui courent dans la pièce en fracassant des parcelles de poussière qui tombent de haut. Elle repense à Bérangère qui avait le nez rouge de colère olfactive, à Malice habitué aux parfums de qualité, outragé par ce manque de goût flagrant pour son nez, à Fifi qui ne respirait qu’une fois sur http://www.maxi-gif.com/gif-anime/animaux/animaux-perroquet-00003.gifdeux, à tour de rôle avec son perroquet Quentin, qui semblait outré lui aussi. Elle l’imaginait dire « Ça pue ! Ça pue ! Et elle pensait à elle qui avait le nez bouché aujourd’hui mais dé bouché par miracle quand Jean Bon l’a prise par la main, sous la suggestion d’Alexandre. You était dans un coin et cherchait des trous pour se faufiler hors de la pièce.

Mais Jonas interrompt ses pensées en entrant. Il sacre comme un charretier et sort de la place de stationnement en prenant une rue vers le nord dans l’espoir de retrouver le taxi disparu, brûle une lumière orange et au bout de cinq minutes, il revient sur ses roues au lieu de départ. Il se stationne et attend les remontrances d’Angélique, qui ne tardent pas à venir.

-    Es-tu fou Jonas ? Tu cherches à faire vivre la ville de Montréal en payant des billets de contravention ? Tu sais pas que les polices ont des quotas à remplir pour des infractions de la route et qu’ils font du zèle ? http://sr.photos3.fotosearch.com/bthumb/CSP/CSP991/k11649837.jpgLa ville a besoin d’argent pour renflouer ses coffres vidés par les magouilles de la mafia et de fonctionnaires corrompus. Des millions de dollars que les citoyens se sont fait voler… et blablabla…

-    Je sais, je sais. Je m’excucuse… Mais j’ai vu pire que le diable et ça me rend fou. Câlisse de binne de citrouille bleu pâle…

-    Pire que le diable ? C’est possible ?

-    C’est une ordure de la pire espèce… C’est le Père Verpanchez…

-    Bon bon bon ! Calme-toi et prends une grande respiration. Retiens là quelques secondes et rejette les lettres « ire ». Après deux ou trois fois, ton estomac va se dénouer, ton rythme cardiaque va baisser… et tu vas me raconter…

-    Angélique, ce gougeât qui m’échappe est un criminel qui fait partie d’un réseau de prostitution, où on utilise des petits gars pour satisfaire les bas instincts de pervers pédophiles, en se cachant sous une couverture liturgique.

-    Quand ça ?

-    C’était le jour de ma fête en 2009, le 16 avril. J’enquêtais sur un gros cas en Amérique du sud mais mon éthique professionnelle m’interdit d’en parler. En tout cas, je roulais sur une route secondaire quand j’ai vu une église un peu retirée de la route. Par curiosité, je me suis avancé et suis entré à l’intérieur. À première vue, elle me semblait vide. Je faisais mon chemin de croix, station après l’autre, quand à la 10ième station où Jésus est dépouillé de ses vêtements avant de se faire crucifier, j’ai entendu pleurnicher un enfant. Les pleurs venaient du corridor qui mène au presbytère. J’ai suivis les pleurs du gamin, et là, j’ai entendu un homme lui parler d’un ton péremptoire en lui donnant l’ordre d’exécuter son travail, sous peine d’aller en enfer. J’ai foncé comme un tigre dans la pièce. Le bonhomme essayait de baisser sa robe de prêtre. Je lui ai foutu un coup de pied dans les schnolles. Il était plié en deux, le cul offert aux dieux du mal. J’ai lancé les vêtements de l’enfant vers lui en lui disant de s’enfuir par la nef. Le temps de voir s’il prenait la bonne direction, j’ai reçu un coup de fouet sur un bras. Là, j’ai entendu des rires traverser les murs. Alors, deux hommes en robe d’église se sont avancés vers nous. L’un deux tenait un revolver entre ses mains, l’autre un crucifix et le bonhomme prêtre me dit : 

-    Yo souis lo Père Verpanchez et yo souis dessolé lo signor. Mas vouvou avez trotro viou dé affaires. Vouvou allélé http://images.gifsmaniac.com/metiers/pretre/metiers-pretre-3.gifsouffeufrire…

-    Angélique ! L’homme qui est entré dans le derrière de l’auto, c’était lui, le Père Verpanchez Panchez. Il a laissé pousser la barbe mais j’ai reconnu son regard. Je donnerais n’importe quoi pour le retrouver… 

http://pmcdn.priceminister.com/photo/933718330_MML.jpgAngélique sort de son gousset la montre de l’oignon du passé et lui explique ses propriétés. Il écoute mais reste sceptique. 

-    Ben voyons Angélique. On peut pas changer le passé...

-    Mais si on trouve des indices ou des preuves de leurs crimes, on peut changer leur avenir. Concentre toi car nous allons traverser un tunnel qui va nous amener dans ce passé. Fais-moi confiance et ne pose plus de questions…

-    OK...

-    Mets la patte gauche de You sur la montre et place ta main gauche à côté de la mienne. On retourne dans le passé… 

Dix minutes plus tard, le Père Verpanchez les accueille en gardant ses deux mains sous son bas ventre. Angélique lui demande s’il est souffrant. 

-    Je souffeusoufre de voir vovo seins que vouvou montrez hors de vouvou alors que toutou les Saints vouvou voient. http://www.tuxboard.com/photos/2010/07/poitrine-dessinee-Hilo-Chen-150x150.jpgCachez ce pépéché tant tentant pour ces pauvres hommes pêcheurs que vouvou envoyez en enfer par la pensée. Vouvou offensez assez ma vue. Nounou sommes dans un lien saint, sain. Què voulez vouvou ?

-    Vous préférez regardez des gosses que vous marquez pour la vie ? Espèce de pédéraste de pédophile. Où sont vos complices ? 

A ce moment, Jonas lui envoie un coup de poing dans le ventre. Les complices arrivent pour aider le prêtre, mais Jonas les malmène à tour de rôle. Il ne leur laisse pas le temps de se relever et continue à fesser. 

-    Lâchlâché ! Nounou sommes dé bons bonhommes de l’Église et de Deus...

-    Gang de bachi-bouzouks mal amanchés… Crapules de pédophiles briseurs d’avenir… Papounocos de pataclastes en charibalouz jaune orange foncé… Multiplié par mille… Gang de grounes de cornichonnade épluchée…

http://ts4.mm.bing.net/th?id=H.4553314885371283-    Jonassssss. Arrête de te prendre pour le capitaine Haddock. Tu m’énerves. Ils sont knout-out de toute façon. Viens plutôt m’aider à chercher les preuves pour les incriminer dans le présent…

-    Je sais ! Mais je me débarrasse de mes frustrations sur ces pourritures. Laisse-moi les taper encore un peu. J’arrive… 

-    Ok. Mais dépêche-toi. Y’a du stock en masse pour les pendre trois fois de suite. Et il y a des preuves pour coincer leurs complices. Du moins, ceux qui sont encore vivants en 2013. Il y a des vieux schnocks pourris qui sont déjà disparus de la circulation. Mais ceux qui restent doivent croupir en prison… 

Un peu las de cogner, Jonas rejoint Angélique dans l’autre pièce. Soudain, You rugit très fort, arrondit le dos et charge en direction du Père Verpanchez, qui se relève de peine et de misère. Il bondit sur lui, le jette à terre et lui lacère les joues. Angélique et Jonas sont renversés. http://1-ps.googleusercontent.com/h/www.educol.net/Nx354xdispute-bagarre-t8835.jpg.pagespeed.ic.HOEkbfzAlm.jpgYou revient vers eux en faisant l’indépendant, il se couche en rond, nettoie la peau morte du Père Verpanchez sur ses griffes en secouant sa patte. Fier de son statut de chat de ruelle, il ronronne de plaisir. 

-    Tu te rends compte Jonas ? You nous a peut-être sauvés d’un coup de fouet. Et maintenant, nous revenons en 2013. Tenez-vous prêts… 

Au bout de quelques minutes, ils se retrouvent dans l’appartement d’Angélique. Elle se dépêche à taper son rapport pour l’envoyer au Pacha, dans lequel il y a tout ce qu’il faut pour mettre en branle le suivi de l’affaire. Les victimes seront aidées par l’entremise de TEF.

 Jonas sort de la douche. À son tour elle va se laver. Quand elle revient dans sa chambre pour s’habiller, elle trouve Jonas et You couchés dans son lit. 

-    Qu’est-ce que tu fais là couché dans mon lit, Jonas ? http://www.coloriages-pour-enfants.com/images/illustrations/chanson-au-clair-de-la-lune-le-chat-lutin-saute-sur-le-lit.jpg

-    Euhh ! Je rêvais que nous retournons dans le passé, toi et moi… 

-    Pourquoi faire ? 

-    Je sais pas trop, mais on trouverait bien quelque chose à faire. Maintenant que j’ai pris ma retraite, on peut tout faire…

 

 

Di

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Et le jour, ils lisent leur bréviaire et le soir, ils font leurs prières. La conscience en paix, s'ils en ont, ils font la morale. C'est certain qu'ils ne sont pas tous comme ça, mais un de trop,<br /> c'est encore trop. Et puis, il y a les autres pédophiles sans robe eux, mais qui traînent ici et là, partout au monde. Merci Lenaïg pour ta page de liaison. Merci Aganticus pour les illustrations<br /> et tes réponses. On est bien d'accord. Merci aussi à Marie-Louve, Jill-Bill, Josette, pour vos commentaires avec lesquels je suis bien d'accord. Bisessss.
Répondre
A
<br /> <br /> Rien à ajouter...<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br /> <br />
M
Bien dit Aganticus ! C'est l'air qui les étouffe ces vieux chnoks.
Répondre
A
<br /> <br /> L'air de ne pas y toucher...<br /> <br /> <br /> <br />
M
Ces perfides pédophiles méritent d'être pendus par là où ils ont péché. Voilà. Aucune pitié pour ces bêtes déshumanisées. Ils cachent leur perversion sous la robe noire se croyant au-dessus de<br /> toutes les lois. On ne touche pas aux enfants ! Bravo DI. Me voilà à devoir r e s p i r e r ... :-)) Bises.
Répondre
A
<br /> <br /> En plus, ils te confessent et t'envoient à pénitence... Manquent pas d'air, les guignols!<br /> <br /> <br /> <br />
L
Aganticus, Fifi prépare une note au Pacha, ou quelque chose comme cela, mais ce n'est pas prêt. Sûrement pas avant demain soir !
Répondre
A
<br /> <br /> Le Pacha, pas chat lent, l'attendra patiemment<br /> <br /> <br /> <br />
L
Excellent, sérieux et divertissant, texte et images ! Super, Di, super, Aganticus ! Bizzz !
Répondre
A
<br /> <br /> Bizzz<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Marcus Santner
  • : La fée Lée qui s'est penchée sur mon berceau avait un lumbago carabiné mais elle m'a appris que même n'étant pas le meilleur, on peut sourire du pire.Ainsi, l'humour des mots m'a pris très jeune et ne m'a jamais lâché.Pourvou qué ça doure.
  • Contact

Recherche

Liens