Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 01:16

J'enfourche ma monture, cadre de l'aluminium professionnel, et mon cœur s'accélère tout de suite ; la France s'offre à moi sans détour et je n'ai plus qu'à profiter du spectacle qui m'éblouit : deux collines jumelles se dressent fièrement juste au dessus d'une vallée boisée qui s'enfonce entre deux longues falaises blanches.

Je halète un peu mais mon pouls se stabilise ; il va me falloir grimper le col et je devrais être endurant pour conquérir ce prologue du tour qu'elle me propose.

Après les préliminaires accomplis lentement, je m'élève en vibrant sur le mont de Vénus puis je m'engage dans le col de l'utérus.

France gémit un peu et de plus en plus jusqu'à ce je sprinte pour enlever le final.

Enfin rassérénée, elle vient se blottir contre le vainqueur et mes bras font; enfin, le tour de France.

Et pourtant, je ne suis pas coureur.

Tout juste inscrit dans un club de vieilles pédales…

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
T'es fou ça ne se peut pas ! Encore une chute qui nous ramène au départ dans le titre. :-)))
Répondre
A
<br /> <br /> C'est donc une chute de l'introspection...<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Marcus Santner
  • : La fée Lée qui s'est penchée sur mon berceau avait un lumbago carabiné mais elle m'a appris que même n'étant pas le meilleur, on peut sourire du pire.Ainsi, l'humour des mots m'a pris très jeune et ne m'a jamais lâché.Pourvou qué ça doure.
  • Contact

Recherche

Liens