Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 12:27

http://kalcif.com/wp-content/uploads/2012/10/035-kalcif-cpe-police-crs-m.jpg

 

Je sais pas vous, mais moi j'aime bien savoir de quoi il retourne avant de me faire une idée précise des choses ; par exemple, on a l'air de penser qu'à chaque manif, les CRS sont des grosses brutes assoiffées de gnons alors que les manifestants seraient plutôt des braves gens venus défiler pour juste signaler aux gouvernants qu'ils sont moyennement d'accord avec leur politique.

Peut-être… ou peut-être pas.

Donc, le meilleur moyen de le savoir, c'est encore d'y aller mettre son pif en plein milieu et pour pouvoir se faire une opinion de la vraie réalité, c'est de se brancher sur les médias et de vérifier "in vitro" leurs affirmations.

C'est la raison pour laquelle j'ai pris l'oignon du passé dans ma main gauche et j'ai pensé fortement "12ème CRS manif Paris 5 mars 2011", et me voilà au briefing de la glorieuse compagnie de CRS en compagnie glorieuse de mon alcoolique, l'énorme jean Bon.

-        Ouais, et je vous rappelle que les femmes ont aussi le droit d'exister ! martèle le colonel en toisant la 12ème CRS

-        Heu… ça veut dire qu'on doit pas taper dans les parties visibles ? Questionne l'adjudant plus futé que la moyenne. 

-        Ca veut dire qu'il faut surtout éviter de taper devant les caméras ! Hurle le capo di tutti capi, j'ai pas envie d'avoir le préfet sur le dos !

-        Moi je l'aime bien ce mouvement "mi-putes mi-soumises" déclare un CRS devant moi,

-        Vouais, chuchote un autre, c'est le mouvement des Femelles, les Poussy rillettes, 

-        Elles sont du Mans ? questionne un connaisseur en charcuterie…

-        Vos gueuuuuuules ! Garde à vue, fisc ! Tout rouge le colon.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/local/cache-vignettes/L650xH488/_1-femengroupe-29139.jpg

Son énorme majesté et votre serviteur, nous sommes déguisés en robot cop avec le casque anti honte, la matraque à bomber le verre et les guêtres en carbone pour courir plus vite au cas où les manifestants seraient vraiment colère.

-        Nous avons demandé qu'elles manifestent rue Quiquempois car n'y'a plus de pavés historise un sergent descendant du financier Law

-        On aura quand même des steaks à midi ? demande l'abruti de service

-        Et pourquoi qu'on en aurait pas ?  Questionne Zozo de hurle dent.

-        Ben, s'y a pas de sang y'a pas de steak, qu'on nous disait à la 4ème CRS

Nous débarquons en ordre de nos cars puis nous allons, en rang d'oignon, nous ranger devant une meute de nanas qui brandissent une arme absolue : leurs nibards !

D'habitude, face aux manifestants, on a tendance à se cougner sur nous même, genre formation de la tortue, mais là, miracle de la parité, nous nous sommes développés en formation ouverte dite "du delta convivial"

Aie, aie, aie ! Elles attendait que ça ces charmeuses : une fois que nous eussions bien avancé, elles ont repliés leur ailes pour nous enfermer dans un cercle infernal et se sont mis à nous filer des coups de nibards à tire l'haricot…

http://media.paperblog.fr/i/313/3137854/humour-crs-L-4.jpegQue voulez vous que nous fissions ? On allait tout de même pas matraquer l'essaim maternel ?

C'est alors qu'elles se sont mises à fredonner l'hymne à l'amour telle des sirènes appelant leurs pompiers.

C'est le colonel qui a craqué le premier : il a commencé à déboutonner son futal et c'est là qu'on s'est aperçu qu'il avait des fuites…  

Puis, se tournant vers le lieutenant il s'est mis à chanter sur l'air de "Mon Dieu" :

-        "Mon vieux, mon vieux, mon vieux, baissez le moi encore un peu, mon slip soyeux"…

-        Son slip sooyyyyeuuuuuux ! Yeuuuuux ! Yeuuuuuuux ! Yeuuuuuux ! http://drole.humours.net/homme/homme-052.jpg Reprend l'ensemble de la compagnie

Mon Jambonneau tout ému a laissé rouler une bonne grosse larme qui à laissé une trace de propreté sur sa bonne grosse joue pendant que son voisin s'est mis à genou pour implorer le pardon pour toutes les gonzesses qu'il avait matraqué au poste de la compagnie.

Mais là où on a pas étés bien malins, nous les mecs, c'est qu'on s'est pas aperçu qu'elles nous chouravaient nos matraques…

Je vous dis ce qu'elles en ont fait ?

Ho, je sais à quoi vous allez penser, bande de dégénérés ! Et vous aurez raison : avec nos matraques, elles nous ont matraqués tout ce qui dépassait de l'armure.

Des oreilles aux nez en passant par les mentons plus ou moins en galoche.

Et pas plus… car pas d'affinités.

S'apercevant de la manœuvre, le colon a ordonné un repli tactique mais ces dames avaient profité de la douce panique pour nous nous attacher nos lacés entre eux.

Je vous raconte pas l'énorme bordel !http://www.humourr.com/divers/images-humour/confinement_de_poulets.jpg

Vous excuserez le jeu de mot salace (qui ne me lasse pas) mais en fin d'exercice, si nous étions complètement paniqués et elles n'étaient toujours pas niquées; mais comme ce n'était pas les ordres, on a préférés repartir piteux, les mains dans les poches et une autre idée de la femme qui, comme dit le poète, est l'avenir de l'homme, si il ne se retourne pas…

D'ailleurs, le lendemain ils apprenaient à la 12ème CRS que le nouveau colonel était une superbe colonelle qui à l'usure s'est révélée inusable… Ha ça, ils l'ont tous dit !

Ha, les femmes, si elles n'existaient pas, il faudrait nous inventer, nous les mecs.http://www.festiveo.com/media/catalog/product/cache/1/image/5e06319eda06f020e43594a9c230972d/q/6/q674_1.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
C'est désarmant de savoir que les seins servent aussi d'armes guerrières contre les hommes. Mais si pas d'affinité, alors pas de bobo. Y'a ça qui sert de défense pour les hommes.
Répondre
A
<br /> <br /> Heu... à mon humble avis, les seins ont toujours servis d'armes même si ce n'étaient pas des armes guerrières, encore que ...<br /> <br /> <br /> Ou alors c'est l'ablation d'un des deux qui permet le tir sur l'ennemi.<br /> <br /> <br /> <br />
J
et si Adam a croqué la pomme ne pas s'étonner qu'elle lui reste dans la gorge !<br /> mais on vous aime quand même vous les MÂââleeeeees !
Répondre
A
<br /> <br /> ben... le moyen de faire autrement ? La GPA n'existe que depuis peu et a quand même besoin de pépins..<br /> <br /> <br /> <br />
L
Mais bien sûr que si vous n'existiez pas, il faudrait vous inventer !
Répondre
L
Il y avait deux manifs ce jour-là ... (Au moins !), mais je comprends bien qu'Alex et Jean Bon aient choisi celle-là pour leur infiltration dans la compagnie. Grâce à leur action, nous voici<br /> informés sur la psychologie CRS, même qu'on surprend leurs conversations, c'est super !<br /> Seins contre matraques, de plus, un affrontement d'un genre nouveau et on s'aperçoit ici qu'il ne faut sous-estimer ni l'une ni l'autre des forces en présence ...<br /> Très très intéressant et ... vive la cause des femmes ! Heu, pardon, je m'égare. Hé hé, p'tite page de liaison vers ici demain. Bizz, Marcus, bizz, Claire !
Répondre
A
<br /> <br /> Le plus difficile avec la parité, c'est d'arriver à dire autant de mal de l'un que de l'autre.<br /> <br /> <br /> Aganticus<br /> <br /> <br /> <br />
M
Quel exploit ! L'essaim maternel dans toute sa puissance est à l’œuvre sur ce coup-là. Les poulets battent de l'aile en jouant du coq à l'âne. Les cocos y perdent leurs matraques et le colonel<br /> change de camp pour faire de ces cons enfin des hommes. Ha,ha,ha... hilarant épisode croqué au sein même de l'action. Bravo capitaine ! Bisous à la compagnie. Je partage.
Répondre
A
<br /> <br /> Au début était le verbe... Puis vinrent les bègues. <br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Marcus Santner
  • : La fée Lée qui s'est penchée sur mon berceau avait un lumbago carabiné mais elle m'a appris que même n'étant pas le meilleur, on peut sourire du pire.Ainsi, l'humour des mots m'a pris très jeune et ne m'a jamais lâché.Pourvou qué ça doure.
  • Contact

Recherche

Liens