Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 00:34

France, ma chère France,

A l'aube d'une ère nouvelle, je te sens un peu larguée.

Toi qui, pourtant, a toujours fièrement montré au reste du monde la voie de la liberté conquise par le sang du peuple, tu te retrouves prisonnière d'une toile que tu as tissée à coups de laisser aller, politiquement correct, envers une succession de dirigeants qui géraient leurs égos sans penser à faire ce pourquoi dont ils étaient élus.

C'est vrai que tes enfants sont plutôt du genre sales gamins, râleurs, donneurs de leçons et indisciplinés mais tellement patriotes et volontaires quand le danger menaçait, que nul n'a  jamais pu nous imposer d'autres héritages que ceux que nos parents avaient durement gagné à la sueur de leurs larmes.

Tant que nous n'avions que notre propre sol à faire fructifier, nous avons toujours tourné les évènements en notre faveur mais depuis quelques décennies, un ennemi beaucoup plus retord nous encercle: le général Capital.

Ce renégat de l'humanisme n'a qu'un seul but : vaincre et grossir envers et contre toute notion de fraternité et d'équité; sa devise est "tout pour moi et tant pis pour vous".

Ses méfaits sont nombreux et toujours de la même veine : extraire un profit maximum de la moelle  des terriens désunis qui en crèvent sans retour.

France, mon amour, vas-tu  les laisser nous manger l'avenir sur le dos et ne point armer notre bras salvateur qui se pliera en honneur?

France, ô ma France, j'ai mal à ta fierté ; aide nous à redevenir ces gaulois insouciants qui boutaient l'envahisseur en chantant : "Douce France, cher pays de mon enfance"

France, ô ma France, remet en route notre rage collective de vaincre quitte à faire basculer dans l'oubli tous ces parasites de l'odieux visuel vendus à la cause du profit de ceux qui en veulent encore plus.

France, aime-nous comme nous aimons notre prochaine : l'égalité, mère de la fraternité en toute liberté.

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Une lettre que l'Avenir validera peut-être un jour... Et lorsqu'on sait ce qu'il en coûte de se plier aux ordres et aux aspirations du "Général Capital", les fils et filles de France, naturels ou<br /> adoptifs, auront tout intérêt à se remuer un peu pour trouver leur vrai Futur.
Répondre
M
C'est une des plus belles lettres écrite qui appelle les valeurs choisies par un pays qu'on a détourné contre sa volonté. J'ai partagé sur Facebook. Je n'ose dire comment j'y suis arrivé<br /> accidentellement. Je tiens à ma dignité. Bonne Fête la France ! Bisous à mes amis de la France.
Répondre

Présentation

  • : Marcus Santner
  • : La fée Lée qui s'est penchée sur mon berceau avait un lumbago carabiné mais elle m'a appris que même n'étant pas le meilleur, on peut sourire du pire.Ainsi, l'humour des mots m'a pris très jeune et ne m'a jamais lâché.Pourvou qué ça doure.
  • Contact

Recherche

Liens