Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 12:34

 

Ma camarade qui n'a de parts données

Pour s'aimer de leurres dans les trous des sonnets

Me prend de ces ailes graciles,

Alors serré exprès par tous ses errements,

Des crus bons, des vins du firmament

Je vais  m'offrir un crocodile.

Tant tan tan, tan tan tan, tan !

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Salut M'sieur Aganticus ! Oh il en sourirait, à mon avis, écris-je sans me souvenir du tout de quoi il s'agit, sauf que c'est beau ! De même que je n'ai pas grand souvenir de ce que j'ai écrit non plus. Oh la la, le Grand Inca et mon enquête pas finie (ça je n'ai pas oublié mais dur de s'y remettre).
Répondre
A
C'était juste un "copié-mal-collé" de Supplique pour être enterré sur la plage de Séte. <br /> Mais je reconnais que c'est assez touffu et qu'il faut savoir recoller les syllabes phoniques.<br /> Passe de bonnes fêtes
A
Trois ans plus tard... <br /> Je me demande si tonton Georges aurait apprécié ce détournement de sa supplique pour être enterré sur la plage de Séte.<br /> Les mots nous soutiennent comme les maux vont et viennent.
Répondre
L
La belle-mère ici, <br /> Mon Grand Inca là-bas,<br /> Supplice ici aussi,<br /> Qu'est-ce qui ne va pas ?
Répondre
L
Si sourire du pire <br /> Est un geste très sain,<br /> Souffre que je soupire<br /> de mon exil vilain !<br /> <br /> Qu'est-ce que tu fabriques,<br /> Dois-je continuer ?<br /> Laisser chez moi mes briques,<br /> Sans plus éternuer ?<br /> <br /> La
Répondre
A
Oui don Piège

Présentation

  • : Marcus Santner
  • : La fée Lée qui s'est penchée sur mon berceau avait un lumbago carabiné mais elle m'a appris que même n'étant pas le meilleur, on peut sourire du pire.Ainsi, l'humour des mots m'a pris très jeune et ne m'a jamais lâché.Pourvou qué ça doure.
  • Contact

Recherche

Liens